AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
Straight Outta Perth ferme malheureusement ses portes . Peut-être pas définitivement, qui sait.
Une page se tourne, on remercie tous ceux qui ont participé à cette petite aventure.

Partagez | .
 

 Sawyer Desmond Kellis ❯ Laver mon coeur à l'acide de tes mots, plonger tête la première dans ce foutu chaos.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Je suis à Perth depuis le : 07/01/2015 et j'ai déjà écrit : 89 messages, du coup, j'ai accumulé : 176 points RP. On me dit souvent que je ressemble à : Stephen James.
J'ai : 22 ans et je suis : en B3 littérature. Tu me trouveras : chez moi à Maylands ou dans ma chambre chez les Kappa, et j'aime : les courbes féminines, les peaux sucrées, les yeux de biche. Sur internet, on me connaît sous le pseudo : Jay K. et je crédite : Jay K.


Hellène né sur l'île d'Amorgos. ▲ Situation modeste avec des extras issus de ses activités illégales. ▲ Hétéro. ▲ Mère en prison depuis dix ans pour l'avoir maltraité. ▲ Père inconnu ▲ Fils unique ▲ Rebelle dans l'âme. ▲ Ne fait pas confiance aux femmes. ▲ Ne supporte pas qu'on l'appelle par son premier prénom, Sawyer. D'ailleurs, très peu de gens le connaissent. ▲ Passionné de littérature et notamment de poésie. ▲ Adore la vitesse. ▲ Aime parfois un peu trop l'alcool. ▲ Ne fume pas, ne se drogue pas. ▲ N'est jamais tombé amoureux, n'est jamais sorti avec une fille. ▲ Enchaîne les coups d'un soir. ▲ A un léger accent chantant dû à ses origines. ▲ A un syndrome de stress post-traumatique qui lui provoque des cauchemars régulièrement. ▲ Phobie des baignoires. ▲ Tatoué et percé depuis ses seize ans.



△▼△▼△▼△▼△▼△▼△

CARLOS » Bromance. (+)
ASTORIA » Perfect disaster. (-/~)
JUDY » La nana de la bande. (+)
LEXIE » Sexfriend. Surtout sex en fait. (~)
DANIELLE » Double face. (- irl / + sur internet)
TINY » Like a magnet. (-/~)

△▼△▼△▼△▼△▼△▼△

NOAH EN RP C'EST :
ASTORIA △ The Blackest Night
JUDY △ Can you save my bastard soul ?
[url=URL]Pseudo △ Titre[/url]



Spoiler:
 

avatar
S. Noah Evans
MessageSujet: Sawyer Desmond Kellis ❯ Laver mon coeur à l'acide de tes mots, plonger tête la première dans ce foutu chaos.   Dim 28 Aoû - 23:26



 
Sawyer Desmond Kellis



 

 

  ❯ FEAT. Colton Haynes. (Inventé)
Carte d'Identité

NOM ❯ Kellis, empreinte d'où je viens, nom de mon père sur fond de milliards de dollars. Une réputation qui n'est plus à faire.
PRENOM(S) ❯ Sawyer prénom choisi par ma mère, pure Australienne attachée à ses racines, amoureuse de l'originalité. Desmond, celui-là, c'est mon père qui l'a choisi. Encore plus unique que le premier, un prénom censé marquer les esprits, un prénom qui détonne dans le paysage australien.
AGE ❯ Déjà vingt-deux ans que j'suis venu au monde. Vingt-deux années à décevoir mes parents.
DATE DE NAISSANCE ❯ 1994
LIEU DE NAISSANCE ❯ Je suis né sur l'île d'Amorgos, en Grèce, terre de mes origines, du sang qui coule dans mes veines.
NATIONALITE ❯ Gréco-australien depuis qu'on m'a forcé à quitté mon île natale
ORIGINES ❯ Ma mère est native du pays des kangourous, mon père est un grec pure souche. Le mélange entre les deux est explosif, croyez-moi.
SITUATION FINANCIERE ❯ Le compte en banque blindé par la famille, sans compter les petits extras que je gagne avec mes courses de voitures nocturnes.
ETAT CIVIL ❯ Célibataire, et après un mariage raté, je compte bien le rester. Les femmes, ces manipulatrices... On ne peut pas leur faire confiance.
ORIENTATION SEXUELLE ❯ Hétéro. Un trou de sortie reste un trou de sortie.

JOB ❯ J'ai pas vraiment de job. Je m'amuse juste la nuit avec ma voiture, et ça rapporte.
CYCLE & ANNEE D'ETUDES ❯ Postgraduate - Master degree 1
CURSUS MAJEUR ❯ Lettres classiques, je suis fasciné par les livres depuis tout petit. Pour moi, c'est la porte ouverte sur un autre univers, le moyen de s'évader de son quotidien. Une bouée de sauvetage.
CURSUS MINEUR ❯ Un cursus c'est bien assez, faut pas pousser.



MY OWN WAY

CONFRERIE depuis XX ans.

Explique-nous ton choix de confrérie, tes motivations, ce qui t'a attiré dans cette grande famille, raconte ton bizutage, et à quel point ils t'en ont fait baver ! Si tu préfères ne faire partie d'aucune confrérie, dis-nous aussi pourquoi. Enfin, si tu n'es pas étudiant, détaille ici tes ambitions, ton choix de carrière et tes perspectives d'avenir.
200 mots minimum


MORE ABOUT ME

 
01 ❯ Je passe souvent ma main dans mes cheveux, plus par automatisme que pour réellement me recoiffer. 02 ❯ Je nettoie ma voiture, une Ford Mustang GT 500 entièrement noire, au moins une fois par semaine. J'aime qu'elle soit nickel, surtout que j'y passe beaucoup de temps. 03 ❯ Je vais courir quand je vais mal. Je compte les secondes qui défilent, je retiens mon souffle jusqu'à ce que mes poumons hurlent et que mes muscles me brûlent alors que mes pas heurtent le bitume, puis je respire à nouveau, sans m'arrêter de courir. Ouais, j'aime bien pousser mon corps à bout. 04 ❯ Je touche le bout de mon nez quand je suis gêné. Qu'on se le dise, ça n'arrive pas souvent. 05 ❯ Je suis légèrement maniaque sur les bords. Je suis incapable de laisser un verre dans l'évier. Aussi étrange que ça puisse paraître, il m'arrive aussi d'avoir des moments de "bordélisme" où je laisse traîner mes fringues. 06 ❯ J'ai grandit avec l'absence de mon père, propriétaire d'une grande chaîne d'hôtels. Ma mère nous a élevé mon petit frère et moi, jusqu'à mes 15 ans, avant de décider de suivre mon père, le grand amour de sa vie, dans ses nombreux déplacements à l'étranger. 07 ❯ Je mange toujours mes céréales dans du jus d'orange, au grand désespoir de ma mère. Mais j'aime pas le lait, fallait bien que je trouve une solution de rechange. 08 ❯ Je suis complètement accro à la vitesse et aux sensations fortes en général. J'aime me doper à coup d'adrénaline, sentir mon coeur tambouriner dans ma poitrine, avoir le souffle court et sentir mon sang parcourir mes veines. Depuis tout petit, la vitesse me fascine, et dès que j'ai eu mon permis, j'ai tout de suite pu l'expérimenter. Depuis, impossible de décrocher. 09 ❯ Quand je suis fâché, j'ai tendance à devenir très sarcastique et tranchant. 10 ❯ J'ai énormément de mal à gérer mes sentiments, plus particulièrement les ascenseurs émotionnels. 11 ❯ Je suis un grand fan des super-héros. Spiderman et Flash sont mes préférés. J'vous laisse deviner pourquoi. 12 ❯ Je n'arrive pas à me résoudre à retirer mon alliance, bien que j'aie demandé le divorce. Si elle ne semble plus à sa place à mon annulaire gauche, le vide qu'elle laisse quand je l'enlève est pour le moment bien plus perturbant. 13 ❯ Parfois, j'aime un peu trop la bouteille. La seule qui sache me faire oublier ma pathétique existence. Je bois, plus que de raison. Parce que je me sens mieux quand ma vue est aussi trouble que mon passé. 14 ❯ Je suis un grand passionné de littérature, c'est tout naturellement vers ce choix que je me suis tourné pour mes études. Durant mon temps libre, j'écris beaucoup. Parce que mon feutre qui recouvre le papier allège mon coeur au fur et à mesure. 15 ❯ J'ai également un faible pour la musique. C'est une des carrières que j'envisage, contre l'avis de mon père, qui voudrait que je reprenne l'entreprise familiale. Pourtant, j'ai du talent. En témoignent les bars dans lesquels je chante. 16 ❯ Je touche à plusieurs instruments : guitare, guitare électrique, basse et batterie. J'ai commencé la batterie à mes trois ans, sur les conseils du pédiatre. C'était censé canaliser mon trop-plein d'énergie. J'ai tout de même une grosse préférence pour la guitare électrique. 17 ❯ Je lui ai d'ailleurs donné un petit nom : Forty-Nine, en référence aux quarante-neuf chansons que j'ai joué le jour où je l'ai eue. 18 ❯ J'adore les bonnets et les casquettes. J'en porte très souvent, même à l'intérieur. 19 ❯ Avant de me marier, je n'avais jamais connu l'amour. J'enchaînais les flirts, les coups d'un soir. J'y ai cru, j'ai pensé avoir trouvé la femme de ma vie, que la chance me souriait. Ces contes de fées, j'ai cru qu'ils existaient. Je me suis trompé sur toute la ligne. Maintenant, c'est back to basics, back to bitches. 20 ❯ Je suis un dingue de sport, passionné de football américain, c'est mon deuxième rêve, ma deuxième et dernière option sur la liste de carrières que j'envisage. Jouer chez les pro, partir aux USA, ça serait vraiment cool.


 
I'LL TELL YOU MY STORY

 
Je m'appelle Sawyer Desmond Kellis, et je suis né sur l'île grecque d'Amorgos il y a 22 ans. Mon père est PDG d'une grande marque de voitures, et ma mère est son assistante depuis qu'elle a débarqué en Grèce pour terminer ses études. C'est d'ailleurs comme ça qu'ils se sont rencontrés, et ils ne se sont plus quittés depuis. J'ai un petit frère, Asher, qui n'a que 18 ans. C'est un peu la fierté de la famille, il est intelligent et tout lui réussit. Et je dois dire que niveau réussite, je suis loin d'avoir un palmarès de folie. J'ai jamais eu de relation amoureuse stable, hormis mon mariage, sur lequel au final, je me suis trompé sur toute la ligne. Du coup, je vais me retrouver divorcé à 22 ans, j'ai pas de boulot officiel, et pour couronner le tout, j'traîne dans des trucs pas très nets. Mes parents ont la sale manie de nous comparer lui et moi, mais ça n'entache pas notre complicité. On est très proches, et en tant que grand frère, même si je ne suis pas forcément un bon exemple, j'essaye de lui donner de bons conseils.

J'ai donc grandit en Grèce, au sein d'une famille aimante et soudée, jusqu'à mes dix ans. Mon père a décidé que, pour les affaires, il serait judicieux de déménager. Destination : Perth, en Australie. Nouveau pays, nouveau départ, nouvelle vie. Pas facile de s'adapter lorsqu'on perd toutes nos attaches. Par chance, j'ai quitté une île pour une autre. La masse de travail de mes parents a considérablement augmenté, alors on les voyait moins souvent. Ca aussi ça a été dur. Heureusement, Asher et moi, on a grandit, et ne plus avoir maman et papa dans nos pattes a finalement été une bonne chose. En cours, j'avais du mal à tenir en place, au grand désespoir de ma mère. Pourtant, je n'étais pas si mauvais. Mais rester les fesses collées à une chaise toute la journée, c'était pas pour moi. J'ai donc arrêté mes études prématurément, après le lycée, malgré le désaccord de mes parents. Je faisais partie des gens populaires, et j'avais du succès auprès des filles. Peut-être que le fait que je fasse partie d'un groupe de musique a joué en ma faveur. J'étais guitariste et chanteur, et ma passion pour la musique ne m'a pas quitté. C'est un peu mon exutoire, au même titre que la vitesse. J'en suis complètement accro, d'ailleurs, j'ai un faible pour les sensations fortes en général. J'aime me doper à coup d'adrénaline, sentir mon coeur tambouriner dans ma poitrine, avoir le souffle court et sentir mon sang parcourir mes veines. Déjà tout petit, la vitesse me fascinait, et dès que j'ai eu mon permis, j'ai tout de suite pu l'expérimenter. Depuis, impossible de décrocher. Et puis j'ai découvert les courses de voitures par hasard, un soir de perdition dans les quartiers sombres en marge de Perth. C'est devenu mon activité, ma source de revenus. Officiellement, pour justifier la somme sur mon compte, je fais des petits jobs par ci par là. Mais la vérité, c'est que j'ai pris goût à l'illégalité.

Ma vie ici se résume à faire plus ou moins ce que je veux la journée, quand j'ai pas cours, ou que je sèche. Je me balade, je traîne. Je vois des gens, je vais au bar ou je reste chez moi à écrire des nouveaux textes pour mes chansons. Et quand la nuit tombe, c'est là que tout commence, que ça devient intéressant. C'est là que je me révèle, sans censure. Je fais ce que j'aime, et j'excelle dans ce domaine. Quand j'entends les moteurs gronder, que ma main droite enchaîne les passages de vitesse pendant que la gauche négocie les coups de volant, je plane. C'est la seule chose que je réussis. Et ça me fait me sentir tellement vivant.

Le seul problème, c'est que je ne suis pas celui que mes parents aimeraient que je sois. Et voir la déception dans leurs yeux, c'est comme si une lame venait doucement torturer mes entrailles. J'avais du potentiel, je l'ai foutu en l'air. Et même si ma belle gueule me permettrait d'avoir un vrai métier, pour eux, ça n'irait toujours pas. Parce que mon frère fait des études de commerce, parce qu'il ira loin, et que moi, je perds mon temps avec des choses qui ne mèneront nulle part.

Il y a très exactement dix mois, j'ai rencontré une fille. Jessica. Si j'avais eu toutes les données à l'époque, jamais je ne me serais lancé dans une relation avec elle. Je suis tombé sur elle pendant une course. C'était elle qui donnait le départ. J'ai flashé sur elle. Un vrai coup de foudre. J'ai gagné ce soir-là. Et Jessica a voulu garder contact avec moi. Ce que je ne savais pas, c'était que j'étais en train de faire la pire erreur de ma vie. Nos débuts ont été proches de la perfection. J'étais fou amoureux d'elle. Tellement, qu'après seulement un mois de relation, je lui ai demandé sa main, et un mois plus tard, nous étions mariés, heureux, comblés. Enfin, c'est ce que je croyais. Sauf qu'au final, j'ai appris que c'était une véritable arnaqueuse. Elle m'a manipulé, elle s'est servie de mes sentiments pour profiter de mon argent. Son but ultime ? Que je lui fasse un enfant, pour obtenir une pension à vie. Ca m'a brisé le coeur. J'étais anéanti, détruit. J'ai demandé le divorce y'a une semaine. Sept jours. Sept jours d'enfer. Je sens que ça ne sera pas facile d'avoir gain de cause, parce qu'elle a décidé de jouer la garce jusqu'au bout.

Je ne pensais pas que ça ferait si mal. Que la chute serait si douloureuse. Je m'enlise dans les profondeurs de mon âme, et mon côté sombre ressort. Mes lèvres n'ont pas vu l'ombre d'un sourire depuis des jours, et le fait de bien tenir l'alcool devient subitement un handicap. Je dois boire beaucoup pour réussir à m'anesthésier, pour ressentir un semblant de chaleur dans ce glaçon qu'est devenu mon corps. Mais je n'abuse pas pour autant, je dois être clean et en pleine possession de mes moyens pour mes virées nocturnes, alors je prends sur moi, et je me sers de la tornade qui secoue mon coeur pour alimenter le moteur de ma voiture. Et j'espère qu'un jour, je retrouverai la lumière.


 
Derrière l'écran

 
  Pseudo : Jay K.
  Tu as quel âge ? 25 ans !
  Tu nous as trouvé où ? Jsuis un des fondateurs :hii:
  Et t'en penses quoi ? texte ici.
  T'as un autre compte ? Lequel ? Nope.
  Tes disponibilités : texte ici.
  Un petit mot à nous dire ? texte ici.
  Code du règlement : texte ici.


  ©️ Never-Utopia par Koalz

 




The only thing I know is that I am alive

L'ultraviolence de nos valses équivoques, tenter ta pudeur du bout des doigts, les états d'âmes que je provoque, la beauté de tes émois. ©️ Jay K.

La bande-annonce de Noah:
 


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Sawyer Desmond Kellis ❯ Laver mon coeur à l'acide de tes mots, plonger tête la première dans ce foutu chaos.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Nuage de Minette-Coeur Mélée :2ème entrainement
» daisy caniche x bichon 4 ans ( ta patte sur mon coeur)
» BIJOU FEMELLE YORK 7 ANS EN FA ASSO COEUR SUR PATTES
» L' EAU et le COEUR
» 1.07/1.08 : Un dernier battement de coeur

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
➳ STRAIGHT OUTTA PERTH • :: Australien un jour, Australien toujours :: Bienvenue à Perth :: Fiches validées-